AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 # MALENA JANICE BURNHAM. a new soul to steal. ~ *

Aller en bas 
AuteurMessage
Malena J. Burnham

avatar

Féminin
Nombre de messages : 21
Age : 24
Côté coeur : NADA ='(
Date d'inscription : 01/08/2008

Feuille de personnage
Humeur: SERENE AND THOUGHTFUL.
Affinités:

MessageSujet: # MALENA JANICE BURNHAM. a new soul to steal. ~ *   Ven 1 Aoû - 0:51





" Half my life's in books' written pages
Live and learn from fools and from sages
You know it's true."

Dream on, Aerosmith.




    Identité
    The dawn is breaking, a light shining through.
    Nom : Burnham. D'origine anglaise, comme son père. Car Malena est de souche britannique. Ce fut seulement lorsque son géniteur se maria avec sa mère que sa proche famille devint américaine. Dans son enfance, elle partait en vacances en Angleterre chez ses tantes. Aujourd'hui, le monde est trop brisé pour tenter de leur rendre visite une nouvelle fois.
    Prénom(s) : Son premier prénom, Malena, est assez rare aujourd'hui. Souvent raccroucit par ' Milly ', sa mère l'a choisit pour se rappeler les journées où elle traînait dans les champs cultivés du Texas. Le bon temps, là où tout était permit.
    Janice, le second prénom, correspond simplement à son arrière grand-mère.

    Âge : Malena est aujourd'hui âgée de 21 ans. Elle est assez grande à présent pour vivre sa vie.
    Date et lieu de naissance : 30 octobre 2049, à Philadelphie, sa ville natale.
    Métier ou occupation : Elle est journaliste au New York Times. Elle n'a pas un haut rang, mais fait tout ce qu'elle peut pour fournir de bonnes informations..

    Introspection
    I'm quiet you know, you make a first impression.
    Caractère : Qui a dit que la curiosité était un vilain défaut ? La mère de Malena probablement. Car petite, déjà, elle fourrait son nez partout, là où il ne devrait pas y être, avide de quelconques informations qui pourrait étancher sa soif de connaissance. Ce n'était pas avec des intensions malsaines, ou même avec l'envie de tout raconter à tout le monde, loin de là, c'était simplement qu'elle ne se rendait pas compte que ça pausaut des problèmes. Quitte à se jeter dans la gueule du loup, et aujourd'hui, ça n'a pas vraiment changé. Elle a plus de retenue peut-être, mais son envie de découvrir est toujours présente, surtout pour comprendre les créatures du dehors. Elle ne prend pas vraiment compte du risque que ça représente, du moment qu'elle a découvert le sujet de tant de questions. C'est peut-être d'ailleurs ça qui la fait être une bonne journaliste : les infos avant tout.
    Enfant, Malena a toujours eu une longueur d’avance sur les gamins de son âge. Alors que les petites filles de son école jouaient à la poupée et à se maquiller, elle, elle se plongeait dans des livres qu’elle ne quittait pas de la récréation, ce qui lui valait des moqueries. Mais peu importe, elle n’a jamais cherché à savoir ce que l’on pensait d’elle, ni à s’en formaliser d’ailleurs. Elle fait ce que son esprit intelligent lui dit de faire, elle réfléchit longuement avant de prendre une décision. Mais une décision bien importante alors. Car la plupart du temps, elle fait ce qu’elle veut, sans se préoccuper des conséquences. D’accord, elle pense toujours aux options qui s’offrent à elle, mais elle est toujours obligée d’agir. Attendre trop longtemps est pour elle une perte de temps inutile. Car, au fond d’elle, la jeune femme est quelqu’un de très responsable.
    Aussi, Malena est quelqu’un de relativement susceptible. Parfois rancunière aussi. Elle a de l’humour, d’accord, même beaucoup, mais elle a tendance à croire ce qu’on lui raconte. Elle a toujours peur de ne pas être prise au sérieux, du coup elle se vexe. C’est pour ça qu’elle n’aime pas faire du mal aux gens. Elle est déterminée et loyale, et pour elle un ami est un ami, pas un objet. Si elle s’est fixé un but précis, elle le tiendra, quoi qu’il arrive. Elle n’est pas du genre à laisser tomber pour un oui ou pour un nom, et ira même jusqu’à n’en pas dormir de la nuit. De la détermination, elle en a, et pas qu'un peu. Car, si fragile qu'elle peut l'être, elle est dotée d'une nature protectrice qui doit lui venir de sa soeur. Elle n'aime pas trop les enfants - surtout parce qu'elle ne sait pas comment s'y prendre - mais jamais elle n'en laisserait pleurer un tout seul dans la rue ; un évènement qui arrive de plus en plus souvent ces temps-ci.
    Parlons aussi de son goût du risque. Parfois, il est tellement présent qu'elle pourrait presque passer pour une suicidaire. Disons que, vu qu'elle n'apprécie pas trop rester sur place à ne rien faire, c'est souvent la seule issue. Et puis c'est tellement agréable : elle a enfin l'impression d'exister. Cette sensation de danger qui lui plaît, qui lui fait voir tous ses sens décuplés, son coeur battre à rompre ces côtes, c'est un quotidien qu'elle ne pourrait laisser. Comme quoi, elle se met dans des situations pas possibles, mais toujours avec envie.

    Ses phobies : Malena n'a pas vraiment de phobie pure et dure, à par peut-être celle du sang : elle a un peur bleue du sang. Dès qu'elle en voit, elle se sent mal et a des nausées. Aller à l'hôpital est pour elle un calvaire, car elle y voit tous ces malades, blessés, des gens y meurent. Une ambiance horrible, avec des odeurs pas souvent très fraîches. Vous pouvez être sûre que même si elle devait mourir, elle n'irait pas, comme son refus de voir des médecins.
    Il y a aussi son apprhension de se faire attaquer au dehors. Qui c'est ce qu'on pourrait lui faire ? La torturer peut-être, à elle où la peur d'avoir mal est présente, on pourrait la maltraiter et l'abandonner dans un coin, comme un morceau de papier. C'est ça qui l'effraie.

    Ses habitudes :
    Lorsqu'elle se sent seule et triste, que les choses ne vont pas très bien, elle se terre dans sa chambre, au fond de son lit, et écoute des chansons tristes toute la soirée, en pleurant à chaudes larmes. C'est un rituel qu'elle réalise souvent et qui apporte ses fruits.
    Il arrive souvent que Malena manque de sommeil. C'est courant, elle se fait du soucis pour sa famille, pour sa soeur, pour son entourage. Pour elle aussi, car elle ignore où elle va, que sera le futur. Alors, se disant que ça ne vaut rien que de rester à poirauter dans le lit, elle se lève et se prépare un thé et quelques biscuits à grignoter. Ensuite, elle va siroter sa boisson près de sa fenêtre, inspectant la lune, se demandant l'emprise qu'elle peut avoir, et regardant les alentours, à la recherche d'une quelconque chose anormale. Ou simplement réfléchir sur sa vie, les yeux tournés vers les étoiles. Faire ça lui procure un calme qu'elle est loin d'avoir dans la journée.
    La journée est propice aux paniques de la population. A Austin, il ne s'en passse pas une sans qu'au moins on ne découvre un vampire dans la foule, ou un lycan en train de faire ses courses. Alors, habituellement ça finit en cris et poursuites qui ne donnent rien de concluant. Ces évènements ne sont guère plaisants, aussi Malena se réfugit dans un lieu calme, comme la bibliothèque - son endroit préféré - où le bruit est interdit. Il y regorge une atmosphère mythique propice aux réflexions, aux études, et c'est très surveillé. Là-bas, pas de crise générale. De plus, il n'y a pas beaucoup de monde.
    Dix choses à savoir sur votre personnage :
    1. Malena n'est pas fille unique : elle possède une soeur plus âgée qu'elle de 5 années, nommée Sally. Elle se souvient encore de sa constante habitude )à l'appeler " Milly ", c'est de là qu'est sortit le surnom. Aujourd'hui, ça fait trois ans qu'elle n'a plus de ses nouvelles. Elle se trouvait à Mexico - pour un boulot d'affaires - et fait partie disparus - ceux auxquels il ne reste aucun espoir de survie.
    2. La jeune femme n'est jamais tombée amoureuse. Enfin, pas à sa connaissance. Elle eut des attirances plusd'une fois, et de nombreux garçons. Mais jamais le grand Amour. Avec la situation actuelle, elle ignore si elle aura un futur avec quelqu'un, mais sachons que ce n'est pas ça qui l'inquiète.
    3. Elle possède un certain don pour s'habiller : c'est une passion, un envie, elle aime être vêtue joliement et avec soin. Il faut savoir que ce ne sont pas les marque qui l'interressent, juste le fait d'assembler les couleurs et mélanger les styles. Il est rare de la voir habillée en caraque, même chez elle. D'un style plutôt chic et londonien, très féminin, avec pas mal de couleurs.
    4. Elle a un chat qu'elle garde avec elle dans son appartement. Pelage rayé à poils courts, elle l'a trouvé en sortant de la gare en arrivant au Texas. A savoir qu'il n'a pas de nom, et qu'il réagit aux appels tels que ' le chat ', ' machin ', ou encore ' hey, toi '.
    5. Elle sait faire du piano et a quelques bases de guitare, résultat de l'influence parentale sur l'enfant.
    6. Malena est passionnée d'histoires et d'ouvrages mythiques. Elle passe souvent ses journées à la bibliothèque, en quête de quelconques informations à découvrir, ou pour relire ces livres à la grande réputation.
    7. Elle ne s'imagine pas prendre parti pour cette guerre inutile, même si elle y est forcée. Pour elle, c'est juste les conséquences de trop peu d'indifférence sur les gens, et chaque créature a son degret de cruauté qu'elle ne pourrait soutenir, quitte à y donner sa vie.
    8. Elle n'a pas de permis de conduire. Elle a beau l'avoir passé trois fois, rien à faire, elle ne l'a jamais obtenu. Elle ne comprend rien à toutes ces manettes et pédales, et préfère de loin les transports en commun.
    9. Elle se met toujours dans des situations inconfortables ou dangereuses. Le Nombre de fois où elle a faillit se faire écraser sur la route bat le record, et son envie de savoir les choses la menace dangereusement - comme vouloir suivre un lycan à la trace par exemple.
    10. Quand elle en a envie, Malena peut être une véritable alcoolique. Il lui arrive de faire le tour des bars, seul ou accompagnée, collectionnant les verres sans les compter. Elle perd alors toute notion de sécurité ou de cohérance, et souvent elle se réveille dans l'appartement de quelqu'un d'autre, ou, souvent, elle s'en va tôt l matin sans dire un mot.
    Ce qu'il sait du surnaturel : Disons simplement que, pour son âge, Malena est tout de même au courant de pas mal de choses. Son travail l'a confronté à de nombreuses situations, et elle ne doute pas de l'exitence de ces créatures-là, au dehors. Les médias peuvent bien essayer de dissimuler les faits, des gens croire que tout ce qui se passe ne sont que des balivernes, c'est malheureusement bel et bien vrai. Car Milly est une journaliste de terrain, rester dans un bureau est pour elle inconcevable, et elle en a vues des choses. Se voiler la face, ce serait mentir au monde entier, et ce n'est psa ce qu'elle désire ; elle a eut la chance d'être acceptée dans le seul journal du monde à présent, et compte bien révéler au monde ce qu'il devient.
    Au niveau des créatures, elle a pas mal comprit l'existence des lycans et vampires. Enfin, c'est ce qu'ils semblent être, car tout ce qui se passe correspond à ces mythes. Elle a étudié la question en passant ses journées plongées dans des livres relatant les légendes et supersitions, comparant les faits avec les histoires : il s'est révélé que ça correspondait à ce qui était écrit. Pour l'instant, elle ignore ce qu'il se passe, s'il faut parler d'apocalypse et de fin du monde ou non, si cela n'a pas un rapport avec une folie mondiale, mais tout ce qu'elle sait c'est que ce n'est pas bon. La Terre se transforme, habrite de nouvelles choses : il est possible qu'ils arrivent à une nouvelle ère, de sang et de feu, où l'Humain serait la race à disparaître.

    Sa situation actuelle : Il est naturel, et certain, que Malena a peur de tout ce qui se passe sur Terre. Elle n'est qu'une faible humaine parmis d'autres, dépassée par tous ces évènements, elle ne sait que dire. De plus, elle a peur pour sa vie avec toutes les recherches qu'elle fait. Qui sait qu'un jour elle ne sera pas sauvagement attaquée ? C'est bien probable, et elle ne peut rien faire pour arranger ça. Que faire de toute manière ? Se terrer ? Pour qu'ils la retrouvent démunie et la tuent sans état d'âme ? Oui, car une âme, ils n'en ont pas. Il est à croire qu'ils sont les dégections de l'Enfer. Tout ce qu'elle peut faire, c'est réagir comme les autres, attendre que ça passe, ou même que ça détruise tout. Elle n'a pas assez de pouvoir pour alléger tout ça. Ces créatures sont trop fortes, se multiplient trop vite, même l'armée ne peut rien faire. Peut-êre même que la population entière sera décimée.
    Malena ne peut qu'attendre en tentant de protéger sa vie comme elle peut, en parallèle de son travail. Elle garde toujours une arme à feu dans son sac, ainsi qu'un poignard - que l'on serait surprit de la voir empoigner. Car elle ne compte pas devenir ce genre de dépressifs, elle veut se battre, jusqu'au bout, ne souhaite pas baisser les bras. Qui sait, un jour, les choses pourront s'arranger, vous ne croyez pas ?


    Hors jeu
    Don't stop here, I lost my place, I'm close behind
    Personnalité choisie pour l'avatar :Alexis Bledel.
    Prénom/pseudo : HOPE.
    Âge : Euhh... 15 Jauneri
    Fréquence de connexion : Un peu tous les jours normalement.
    Comment avez-vous découvert le forum ? Partenariat avec Across the Myths : je suis l'admin Yeaah
    Comment trouvez vous le design ? BEAUUUU Loowe
    Et le contexte ? Je suis pas trop fan des contextes hyper longs mais j'ai réussis à bien comprendre Wink


Dernière édition par Malena J. Burnham le Jeu 28 Aoû - 16:02, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://across-the-myths.forumperso.com/forum.htm
Harlow S. Medway
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: # MALENA JANICE BURNHAM. a new soul to steal. ~ *   Ven 1 Aoû - 11:41

Bienvenue =D
J'te reserve l'avatar (a)
Bonne chance pour la suite ^^

EDIT : T'avais déjà reservé ? xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riley J. Kennedy

avatar

Masculin
Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 09/06/2007

Feuille de personnage
Humeur:
Affinités:

MessageSujet: Re: # MALENA JANICE BURNHAM. a new soul to steal. ~ *   Ven 1 Aoû - 14:15

    J'avais réservé pour elle oui.

    Bienvenue !

_________________
    AVATAR PAR MB.
    ICÔNES PAR * & ME.

    DOUBLE COMPTE : MARYBELL SULLIVAN/PERFECTADMIN (a)
    W.WONKA FAN
    JE NE SUIS QU'UNE INFIME PARTIE DE MOI-MÊME.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malena J. Burnham

avatar

Féminin
Nombre de messages : 21
Age : 24
Côté coeur : NADA ='(
Date d'inscription : 01/08/2008

Feuille de personnage
Humeur: SERENE AND THOUGHTFUL.
Affinités:

MessageSujet: Re: # MALENA JANICE BURNHAM. a new soul to steal. ~ *   Ven 1 Aoû - 14:27

Merci Smile
J'ai vu que ce n'était pas la peine d'être validé pour faire des demandes de persos, je suppose que c'est la même chose pour les demandes de lien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://across-the-myths.forumperso.com/forum.htm
Riley J. Kennedy

avatar

Masculin
Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 09/06/2007

Feuille de personnage
Humeur:
Affinités:

MessageSujet: Re: # MALENA JANICE BURNHAM. a new soul to steal. ~ *   Ven 1 Aoû - 14:28

Oui. Mr Green

_________________
    AVATAR PAR MB.
    ICÔNES PAR * & ME.

    DOUBLE COMPTE : MARYBELL SULLIVAN/PERFECTADMIN (a)
    W.WONKA FAN
    JE NE SUIS QU'UNE INFIME PARTIE DE MOI-MÊME.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malena J. Burnham

avatar

Féminin
Nombre de messages : 21
Age : 24
Côté coeur : NADA ='(
Date d'inscription : 01/08/2008

Feuille de personnage
Humeur: SERENE AND THOUGHTFUL.
Affinités:

MessageSujet: Re: # MALENA JANICE BURNHAM. a new soul to steal. ~ *   Ven 1 Aoû - 22:57

    Relations
    You finally find, you and I collide.


    Ajay Emery
    We keep at a good distance, but I know we wish more.
    Quand je dis que Malena sait prendre des risques, ce n'est pas pour rien. Cotoyer un loup-garou ? Quelle idée ! C'est un manque de sécurité qu'elle ne prend pas en compte, et pour une fois, elle en a cure. Elle a beau dire qu'elle tente de préserver sa vie, mais fréquenter Ajay n'est pas rien. Il est instable, comme tous les siens, même s'il veille à ne pas échapper à la situation. Ils n'entretiennent pas une relation, disons... Comme les autres. Ils sont proches, mais n'envisagent pas l'avenir. Il est juste de parler qu'il y a davantage une question de physique, même s'ils tiennent l'un à l'autre. Une relation qu'ils ne peuvent prolonger et approfondir : Malena n'est qu'une humaine après tout, une proie de taille. Elle pourrait devenir une poupée de chiffons entre les griffes du jeune homme. Et puis, c'est une source sûre concernant les évènements surnaturels.
    « Tu crois que l'on est faits pour être ensemble ? »
    « Je n'en suis pas sûr. Mais ce n'est pas vraiment important. »




    Riley Kennedy
    I'm afraid of you, you want like a desire to destroy me.
    Riley est le vampire typique qui interesse Malena. Mystérieux, qui complote de nombreuses choses qui lui échappent. Il est le plus dangereux, cela ne fait aucun doute. Elle en a peur, mais elle a besoin de savoir ce que ces buveurs de sang fabriquent. Elle le suit à la trace, avide de savoir la vérité. Bien sûr, il est logique qu'il l'ait remarqué, mais il est étrange qu'il n'ait encore rien tenté pour la supprimer. Peut-être son apparence trop innocente, fragile. En tout cas, cela ne saurait tarder. Il en a marre de l'avoir sur le dos cette insolente. Elle pourrait bien le conduire à l'échec.
    « Visiblement, vous aimez prendre des risques. »
    « Vous n'imaginez même pas à quel point. »




    Nathanael Freeman
    You are just here for me, but we are more in our hearts.
    Malena & Jake sont proches. Oui, vraiment très proches. Mais ils ne sont pas tout à fait ensemble. Chacun garde ses limites, et n'a pas le droit de les franchir. Ils entretiennent quelque chose de particulier. Ce qui se passe entre eux est assez réservé. En surface, ils passent pour de simples amis qui s'affectionnent, mais dès qu'ils se retrouvent seuls... Malena ne pene pas avoir de problème vis à vis de Ajay. Les relations non-exclusives, ça la connaît. Même si.. elle ne lui en a jamais parlé.
    « Ca ne te pause pas de problème que je sois à moitié-nu ?. »
    « Ce genre de choses ne m'en pause jamais. »


    Histoire
    Even the best fall down sometimes, even the stars refuse to shine.
    Je privilégie les histoires sous forme de RP. C'est-à-dire sous forme de diverses anecdotes, car il est plus facile d'évaluer votre niveau. Il faudra minimum trois anecdotes décrivant le plus possible votre personnage, une sur l'enfance, une sur l'adolescence et une relativement ressente racontant sa peur face au chaos.




    Chapter One .
    « Oh, mais je... Quoi ? »
    Adam n'en croyait pas ses oreilles. Il ferma le livre qu'il lisait depuis plus d'une heure, assis dans le parc, tentant de traduire ce Grec dont il était composé, absent aux racontages de Karey, sa petite amie. Enfin, du moins, jusqu'à ce que cette dernière lui sorte cette proposition guargantuesque à tomber par terre. Il ne savait pas comment réagir, encore moins quoi dire. Abandonner ses études ? Jamais ! Il était presque au bout, il était le meilleur de sa promotion. Inutile de le bercer de demandes trop espérantes.
    « D'habitude, ce sont aux hommes de demander ça à leur copine. »
    Karey se trémoussa sur place. Il mettait ses nerfs à rude épreuve, il le savait. Ca l'amusait, et souvent il se plaisait à la faire criser pour un rien. Elle avit un caractère difficile facilement manipulable. Mais cette fois, son incrédulité n'était pas voulue.
    « Je ne tiens pas compte des habitudes, tu le sais. »
    Autant de répartie que de beauté dont elle faisait preuve. Oui, Karey était belle, avec ses cheveux chatains, ondulés doucement, qui lui descendaient loin dans le dos, ses multitudes de bagues aux doigs et ses vieilles chaussures rapiécées que l'on ne trouvait plus sur le marché. Il se surprit à la contempler bêtement tandis qu'elle le fuisillait du regard alors qu'elle attendait une veine réponse. La brise du parc lui envoyait quelques mèches folles au visage, mais elle semblait ne pas s'en rendre compte.
    « Je... Je ne sais pas. Je ne suis pas prêt. L'Amérique n'est pas mon pays. »
    Karey n'eut aucune expression à sa réponse. Ce n'était pas bon signe, surtout que Adam ne remporterait jamais le grand prix du tact, et ça, la jeune femme y était sensible.
    Adam tourna la tête, lui cachant son visage, et elle se rapprocha, agenouillée devant lui, sa bouche à quelques centimètres de la sienne.
    « Tu voudrais me quitter, m'abandonner et ne plus jamais me revoir, simplement parce que tu as peur de l'inconnu ? Un inconnu qui n'est pas le mien ? »
    Sa demande n'avait été qu'un souffle. Une parole. Une déception. Non, jamais Adam ne voudrait la décevoir. C'était un acte qui ne pourrait jamais compter dans ses triomphes, ça lui déchirait le coeur. Ils étaient Karey & Adam, pas n'importe qui. Ils s'aimaient.
    « N... Non. »
    « Alors où est le problème ? »
    Sa main fourragea dans ses cheveux en bataille, qu'il devait couper d'ailleurs, et il sentait sa respiration sur son visage, inhalait son fabuleux parfum. Alors, elle l'embrassa, comme si tout était réglé, et il sut qu'il ne pourrait pas retourner en arrière. Ca lui faisait toujours cet effet-là quand Karey voulait quelque chose. Impossible de refuser.

    ***


    La pauvre Karey pleurait, à genoux devant la porte d’entrée de sa maison fraîchement achetée. Il pleuvait dehors, c’était sûrement pour ça qu’elle était toute mouillée. Sa petite fille de 5 ans venait de sortir de son lit, et se dirigea vers elle avec une expression surprise sur le visage. Elle pausa sa petite main potelée sur l’épaule tremblante de sa mère. Cette dernière ouvrit alors les yeux, et se releva, un sourire forcé s’inscrivant difficilement sur son visage.
    « Qu’est-ce qu’il y a maman ? »
    « Rien, rien, Sally, il faut juste que je file à l’hôpital, viens que je t’habille. »
    « Il est où papa ? »
    Karey ne se contenta pas de répondre, et alla chercher sa veste sur le porte manteau, une main soutenant son ventre bien rebondit depuis quelques mois déjà. Ce qu’elle avait toujours craint était arrivé, et finalement elle devrait se débrouiller toute seule. Elle l’avait prévu. Mais pas à un moment aussi critique. Elle habilla Sally de son petit manteau rose, et l’aida à mettre ses chaussure. Le parapluie à la main, elle ouvrit alors la porte, mais resta à l’intérieur. Elle scrutait le dehors, des larmes tombant sur ses joues, tenant la main de sa fille.
    « N’ait crainte de rien Sally, tout ira bien à présent. »




    Chapter Two .
    Sally n’avait jamais vraiment sû ni comprit pourquoi son père était partit. Sa mère n’avait jamais répondu à ses questions, même si elle avait tout de même réussit à avoir quelques révélations, comme le fait que c’était sous une grosse dispute au clair de lune, en pleine pluie. Elle soupçonnait malheureusement qu’il y ait eu plus de paroles blessantes, mais ça, elle n’en sera jamais sûre. Elle avait transmit son savoir à sa petite sœur, Malena, qui comptait profondément dans son petit cœur à présent. Maman, Malena, et elle. Qu’elles étaient bien toutes les trois.

    « Je n’accepterais pas davantage vos bavardages Malena, allez donc faire un tour dehors pour vous calmer. »
    Malena Burhnam se leva doucement de sa chaise en pouffant de rire, la main devant son visage. Tous les regards de ses camarades étaient posés sur elle, ce qui ne faisait qu’accentuer son envie de plaisanter. Elle sortit dans le couloir, en regardant une dernière fois à l’intérieur. Ses amies aussi rigolaient, elle ne comprenait pas pourquoi c’était elle qui devait sortir. Elle se retrouva alors devant un problème de taille, étant toute seule dans ce long couloir, sans aucun moyen pour s’occuper l’esprit. C’était bien sa veine. Elle se retourna vers la fenêtre derrière elle, et regarda les passants sur le trottoir. Les vues sur la ville étaient agréables et plaisantes, on pouvait regarder les gens dans leur intimité, sans jamais qu’ils ne s’en rendent compte. Elle s’amusait toujours à les voir passer avec leurs affaires pour le travail, toujours à des heures préçises, comme si le fait de manquer une minute pouvait tout aggraver. Cette fois-ci, elle se focalisa sur un homme en costume qui portait un chapeau proéminant, s’amusant à le voir regarder dans son sac en même temps qu’il marchait. Avec le jeune homme derrière lui, il était le seul dans la rue, les jours de pluie n’étaient pas vraiment appréciés ici. Des jours qui se faisaient de moins en moins rares, et de plus en plus inquiétants.
    C’est alors qu’elle remarqua que le jeune homme qui se trouvait derrière celui au chapeau s’était considérablement avancé vers lui. Son long manteau noir était sale, et il semblait ne pas vraiment prendre soin de lui. Et le regard qu’il avait… Malena en avait peur.
    Et elle comprit pourquoi.
    Il se jeta alors sur l’homme devant lui, lui arrachant son chapeau, lui attrapant le cou avec une violence rarissime et surprenante, et lui mordit la jugulaire. La jeune fille se mit alors à crier, les mains appuyées sur la vitre, avec la brusque envie d’aller secourir ce pauvre homme. Il était tombé au sol à présent, et la personne qui l’avait attaquée se tenait debout devant lui. Une vision d’horreur pour les faibles esprits, le sang occupait la partie de son visage. La bête s’était nourrie. Et allait redisparaître sous la pluie.
    C’est alors que la porte derrière Malena s’ouvrit brusquement, et qu’elle se rendit compte que pendant tout ce temps elle avait crié à s’en perforer les poumons.Des mains l’attrapèrent, mais elle voulait rester là, à voir ce qui allait encore se passer, ce qu’allait devenir ce pauvre homme, à qui elle avait eu la faiblesse de ne pas intervenir…
    Plus tard, la police arriva sur les lieux. Des questions lui furent posées, auxquelles les expressions des officiers lui convinrent qu’ils avaient du mal à la croire. Pourtant, elle avait entendu plusieurs fois « ce n’est pas la première fois ce mois-ci. ». Elle ne comprenait pas. Et était trop secouée pour le pouvoir.
    Ce n’était que le début. Que le commencement de quelque chose de plus grand.


Dernière édition par Malena J. Burnham le Mer 27 Aoû - 20:08, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://across-the-myths.forumperso.com/forum.htm
Malena J. Burnham

avatar

Féminin
Nombre de messages : 21
Age : 24
Côté coeur : NADA ='(
Date d'inscription : 01/08/2008

Feuille de personnage
Humeur: SERENE AND THOUGHTFUL.
Affinités:

MessageSujet: Re: # MALENA JANICE BURNHAM. a new soul to steal. ~ *   Mer 6 Aoû - 23:28



    Chapter Three .
    Une musique criarde et déprimante retentissait dans la petite maison des lotissements à lisière de la ville. Elle venait de la chambre du premier étage, où une jeune fille à la fleur de l’âge se promenait en petite culotte autour de son lit en chantant au rythme de la mélodie. Elle semblait chercher quelque chose puisque tous ses placards étaient ouverts et que nombre d’habits avaient été jetés au sol. Elle regarda sous ses draps, son lit, son bureau, elle ne trouva rien qui lui accorda de l’importance. Elle poussa un soupir de désolation et s’enfonça dans les escaliers. A vrai dire, Malena cherchait la vieille jupe que sa sœur lui avait pratiquement donnée, car elle comptait bien sortir ce soir là. Ses amis avaient prévu une petite fête en honneur à la fin de leurs études. Ne pas être là, ce serait rater l’évènement de l’année. Aussi, elle comptait sur sa mère pour lui donner une réponse quant à la cachette de ce fameux vêtement, puisque c’était elle qui faisait la lessive.
    Elle descendit avec hâte les dernières marches, mais ce stoppa net dans le corridor lorsqu’elle vit sa mère au téléphone. Elle tremblait. Son expression était des plus crispantes.
    « Vous… dites ? »
    Malena s’avança à petits pas, craignant le pire. Aujourd’hui, on pouvait s’attendre à tout. Sauf que sur le moment, elle ne comprit pas pourquoi sa mère lâcha le combinet d’un coup, qui s’écrasa au sol, ni pourquoi un râle de douleur s’échappa de sa gorge tandis qu’elle se laissait glisser au sol. La jeune fille se précipita sur elle, alertée et par-dessous inquiète de la réalité. Elle soutenait sa mère, qui avait bien du mal à lâcher une parole parmis ses sanglots. Des sanglots qui, même avant, n’avaient jamais eu une telle empleur.
    « Maman ! Maman, qu’y a-t-il, qu’est-ce qu’il se passe ? »
    « …pa…partie…. »
    Elle sentait les larmes lui monter elle aussi. Elle venait de comprendre. La réalité se faisait à elle comme une déchirure que lui aurait faite au cœur le démon du chaos. Un sanglot lui échappa, mais elle ne pouvait pas croire ce qu’elle pensait, c’était impossible. Pas tant qu’elle n’avait pas eu confirmation.
    « Que..Quoi ? Qu..qui ? »
    « Sally… »
    Tout le petit monde de Malena s’écroula alors devant elle. Ses espoirs, ses bonheurs, son futur, son ambition… Tout disparut à la vitesse de la lumière, pour ne montrer qu’une seule image : celle de sa sœur. A présent, ce serait tout le temps comme ça. Elle vivrait seule, indépendante, toujours avec ce visage dans son esprit, avec la certitude que ça ne changerait pas. Sa mère, elle, ne se sortirait jamais de la tête que Sally n’était pas vraiment morte. Elle faisait bien partie des disparus, mais aujourd’hui il n’y a plus aucune chance de les retrouver. Elle espère seulement qu’un jour elle reviendra, une obsession qu’elle cultiva au dépend de sa dernière fille.




    Chapter Four.
    La chambre n°23 de la New Way Residence, à Austin, était bien vide en cette soirée. Il faisait sombre, et la lumière de la lune filtrait difficilement à travers les grandes baies vitrées. On distinguait néanmoins un petit bazard, comme une culotte qui trainait par-ci, ou encore une feuille froissée par-là. Il était certain que quelqu'un vivait ici ; une jeune fille serait plus probable. Elle avait entassé son travail sur son bureau, dans un coin, dissimulant un vieil ordinateur datant de nombreuses années : un cadeau de son père. Aucun bruit ne s'entendait, à par peut-être de nouveaux éclats de voix venants du couloir, dont la lumière venait juste d'être allumée. La porte d'entrée s'ouvrit alors à la volée, et la pièce fut baignée de luminosité. Mais le couple qui venait d'entrer la referma, et ils se retrouvèrent dans l'obscurité. Ce qui, en regardant de plus près, n'avait sûrement pas l'air de les déranger puisqu'ils étaient occupés à... autre chose. Ils étaient en train d'échanger un long baiser, qui n'allait sûrement pas s'arrêter tout de suite, vu la précipitation dont ils faisaient preuve. Ils s'embrassaient sauvagement, la jeune femme fourrageant avec hardeur les cheveux longs du jeune homme, qui lui, au milieu de ce baiser, s'occupait de déboutonner la veste de cette dernière.
    Malena fut jetée sur le lit, rebondissant dessus, et elle reprit son bécotage avec Ajay, lorsque des paroles indésirées sortirent de sa bouche sans préavis.
    « Ajay... reste avec moi. »
    Ce fut l'effet d'un détonateur. Aussitôt, le loup-garou stoppa son baiser, pour la regarder d'un air courroucé. Ses lèvres étaient toujours tendues pour l'embrasser, mais il avait l'air trop surprit pour retenter quoi que ce soit. Il se recula, éloignant son visage de celui de la jeune femme.
    « Quoi ? »
    Malena comprit son erreur trop tard. Elle baissa les yeux, et s'assit normalement, bien déçidée à ne pas croiser son regard. Elle lia ses mains et commenca à se tripoter les doigts.
    « Rien, désolée. »
    « Non, attends, qu'est-ce que tu as dis ? »
    Il la contemplait d'un regard emplit d'incompréhension et de colère. Plus aucune trace de désir dans ses pupilles sombres. C'était pourtant évident non ? Il était frustrant de toujours fuir les marques d'affection, les preuves d'un attachement. Il semblait ne pas comprendre les besoins de la jeune humaine, comme si cela lui échappait.
    « Je ne disais pas ça pour... »
    « Malena. »
    Il s'avança sur les draps jusqu'à elle, et s'assit en tailleur. Toute trace d'irritation avait disparue à présent, et il la regarda droit dans les yeux. Probablement qu'il voulait faire son effet. Car la jeune femme semblait bien déstabilisée, une expression meurtrie sur le visage. Elle savait. Elle connaissait d'avance le discours qu'il allait lui servir.
    « Tu le sais, on ne peux pas. C'est juste tout simplement impossible. Tu es comme ma proie, tu n'es qu'une... »
    « ...humaine, je sais, je suis au courant. »
    Elle avait baissé la tête, et ses sourcils formaient un arc montrant bien sa culpabilité. Une culpabilité, qui, au fond d'elle, criait son injustice et son innocence. Elle forma une moue boudeuse avec sa bouche, et refoula le chagrin qui menacait de sortir. Elle voulait qu'il parte, maintenant, pour encore réfléchir à eux deux. Pourquoi rester ensemble de cette manière si, comme il le disait, c'était dangereux ? Un peu de compassion ne ferait de mal à personne, n'engagerait aucune relation. Si c'était parce qu'il ne voulait pas avoir de responsabilité envers elle et qu'elle était comme un objet, autant le lui dire, ç'aurait été plus simple.
    Elle sentit la main d'Ajay soulever son menton afin que leurs regards se croisent. Ses yeux d'ébène pétillaient un peu, mais pas autant que d'habitude. Peut-être que à lui aussi ça le blessait. C'était du moins ce qu'elle espérait, histoire de ne pas se sentir d'une totale bêtise comme une fille indésirée et fragile.
    « Je suis désolé. »
    Elle retira sa main de son menton, mais la garda entre ses doigts, profitant de cette véritable chaleur qu'il dégageait. Avec lui, on n'avait jamais besoin de chauffage.
    « Je comprends. »
    Elle réussit à esquisser un sourire, mais ne fut pas tellement certaine qu'il fut convainquant. Visiblement oui, puisqu'Ajay lui répondit d'un nouveau baiser, qu'il ne brisa pas cette fois. Elle entoura son cou de ses bras, et se laissa allonger doucement sur le lit, son sourire toujours aux lèvres.


Dernière édition par Malena J. Burnham le Mer 27 Aoû - 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://across-the-myths.forumperso.com/forum.htm
Riley J. Kennedy

avatar

Masculin
Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 09/06/2007

Feuille de personnage
Humeur:
Affinités:

MessageSujet: Re: # MALENA JANICE BURNHAM. a new soul to steal. ~ *   Mer 27 Aoû - 19:44

Tu as fini ta présentation ? Mr Green

_________________
    AVATAR PAR MB.
    ICÔNES PAR * & ME.

    DOUBLE COMPTE : MARYBELL SULLIVAN/PERFECTADMIN (a)
    W.WONKA FAN
    JE NE SUIS QU'UNE INFIME PARTIE DE MOI-MÊME.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malena J. Burnham

avatar

Féminin
Nombre de messages : 21
Age : 24
Côté coeur : NADA ='(
Date d'inscription : 01/08/2008

Feuille de personnage
Humeur: SERENE AND THOUGHTFUL.
Affinités:

MessageSujet: Re: # MALENA JANICE BURNHAM. a new soul to steal. ~ *   Mer 27 Aoû - 19:45

Normalement non, vu qu'il faut que je fasse le moment du RP, mais si je pouvais m'en passer ça m'arrangerais Mr Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://across-the-myths.forumperso.com/forum.htm
Riley J. Kennedy

avatar

Masculin
Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 09/06/2007

Feuille de personnage
Humeur:
Affinités:

MessageSujet: Re: # MALENA JANICE BURNHAM. a new soul to steal. ~ *   Mer 27 Aoû - 19:47

Tout va bien la vie est belle et je keef Leighton Meester. Mr Green

Présentation validée.

_________________
    AVATAR PAR MB.
    ICÔNES PAR * & ME.

    DOUBLE COMPTE : MARYBELL SULLIVAN/PERFECTADMIN (a)
    W.WONKA FAN
    JE NE SUIS QU'UNE INFIME PARTIE DE MOI-MÊME.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: # MALENA JANICE BURNHAM. a new soul to steal. ~ *   

Revenir en haut Aller en bas
 
# MALENA JANICE BURNHAM. a new soul to steal. ~ *
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Le soul Gardien, le vaisseaux des rebelles démoniaque
» !! ..: Poor Soul :.. !!
» Body & Soul
» Voyage trés cool !!! (PV Soul)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
# AD ETERNAM. :: • Tempéré chaud ou froid, le No man's land :: } Celui que vous êtes. :: } Présentations. :: Welcome in our desesperated Heaven.-
Sauter vers: